Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 décembre 2011 7 04 /12 /décembre /2011 14:14

(décidément, moi et les titres ça s'arrange pas :p)

 

Bon alors j'ai essayé de réfléchir (un peu) au sujet que la prof d'SES m'a conseillé de traiter. Le moins que l'on puisse dire, c'est que j'ai du mal. En fait, je ne sais pas trop où aller. Je vous rappelle le sujet :

 

Le marché concurrentiel, un marché contestable ?

 

Déjà, avant même de trouver toutes les idées, j'ai du mal à trouver une réponse. Je sais bien qu'il faut traiter les deux points de vus (enfin je pense, surtout qu'en général en éco il faut faire un plan dialectique). Mais au final, il faudra bien donner une réponse. Alors, est-ce que le marché concurrentiel est un marché contestable ? Déjà, j'ai l'impression qu'il y a une petite contradiction :

 

Le marché concurrentiel est un marché où personne ne peut influencer tout seul le prix. Ce qui signifie que ce n'est pas une situation de monopole : le monopole signigie qu'il n'y a pas de concurrent (enfin je crois) et que donc l'entreprise fait bouger le prix comme elle veut.

 

Le marché contestable est un marché où la concurrence n'est que potentielle. Il y a possibilité de contester la position dominante (voire le monopole) grâce à la libre-entrée sur le marché.

 

J'ai donc l'impression que le marché concurrentiel est incompatible avec le marché contestable, puisque dans la définition il n'y a que très peu de concurrence dans le marché contestable.
My god, je ne sais plus où je vais ! Bon, pas besoin de se fouler, je pense que le plan ça donnerait ça :

 

I- Dans un modèle de concurrence pure et parfaite, le marché est contestable.

II- Mais dans le marché tel qu'il est actuellement, ce modèle n'existe pas.

 

Reste à remettre mes idées en ordre. Et donc de trouver des sous-parties. Si j'essaie de pousser mon raisonnement, cela donnerait :


Le marché contestable => possibilité de contester la position dominante grâce à la libre-entrée sur le marché => Cela signifie qu'il n'y a aucune barrière à l'entrée dans le marché => Aucune barrière, donc pas de problème de grandes entreprises qui ont le monopole et risquent de nous écraser => Pour cela, il faudrait donc une multitude d'acheteurs pour une multitude de vendeurs (=atomicité) => On en arrive aux caractéristiques d'une concurrence pure et parfaite, et dans ce cas-là le marché est contestable.

 

Le marché concurrentiel => signifie que personne n'a le pouvoir a lui-seul d'influer sur le prix du marché (offreurs et demandeurs sont donc preneurs de prix) => Logiquement, si personne n'a le pouvoir d'influer sur le prix de marché, c'est que les entreprises n'ont pas le monopole, elles ont des concurrents => Nous serions dans beaucoup de cas en situation d'oligopole, c'est-à-dire quelques offreurs pour une multitude d'acheteurs => Il y a donc, au final, quand même quelques entreprises qui dominent => Les entreprises qui dominent ne peuvent donc pas quitter le marché sans risquer de comettre des dégats, et des nouvelles entreprises ne peuvent pas entrer sur le marché sans risquer de couler à cause des concurrents qui sont trop grands et importants => Le marché n'est donc pas contestable.

 

La réponse serait donc non, le marché concurrentiel n'est pas, à l'heure actuelle, un marché contestable. Mais je ne suis pas convaincue par tout ce que j'ai dit un peu plus haut. En fait, j'ai l'impression d'être ridicule et de balancer une série d'idées qui vont un peu dans tous le sens. Cependant, je crois avoir le début d'un raisonnement qui se tient, et qu'il faudrait que je développe. Ca ne va pas être facile de remettre tout ça au clair dans des sous-parties. M'enfin, on verra bien. De toute façon, ça ne peut pas être parfait du premier coup, et comme elle ne me notera pas, je n'ai pas à avoir peur.
J'espère tout de même arriver à faire un travail correct. Pour une fois, je travaille pour moi et non pas pour la note. Une première, qui ne risque pas d'arriver dans une autre matière ;-)

Repost 0
Published by la-filiere-es - dans Les cours en détail
commenter cet article
2 décembre 2011 5 02 /12 /décembre /2011 22:58

En ce moment, en cours d'SES, nous étudions les imperfections et les défaillances du marché. Pour aujourd'hui nous avions un exercices à faire, que j'ai expédiés hier soir à 23h (moi, une flemmarde ?). Et, forcément, mes réponses étaient à côté de la plaque. Il faudrait vraiment que je me mette à travailler régulièrement, sinon pas étonnant que je me prenne des 10 et des 11 ! Tenez, un petit aperçu du cours qu'on a écrit aujourd'hui :
 
Face au marché de concurrence, il existe une de nombreux autres marchés dont le monopole (une multitude d'acheteurs face à un seul vendeur) et l'oligopole (une multitude d'acheteurs face à quelques vendeurs). Un marché concurrentiel est un marché contestable. Exemple : le marché de la très grande distribution n'est pas un marché contestable alors que celui de la restauration est un marché contestable.
 
Je précise, pour ceux qui ne l'auraient pas compris, que dans ce cas-là, le mot "contestable" ne signifie pas "qui peut être contesté". Et oui, moi aussi j'ai mal compris ! Voici donc la définition du livre :

Marché contestable : marché où existe la possibilité de contester la position dominante (voire le monopole) d'un producteur grâce à la libre entrée sur le marché. 

Cette définition est un peu difficile à concevoir : si une entreprise domine le marché, il serait risqué de créer une entreprise pour lui faire concurrence. Elle ne marcherait pas. Mais je pense que cette définition se base sur le modèle du marché de concurrence pure et parfaite (encore un nouveau mot !). Petite définition :

Marché de concurrence pure et parfaite : modèle de marché répondant à cinq conditions (atomicité, homogénéité des produits, libre entrée sur le marché, transparence de l'information et mobilité des facteurs de production).
 
Et comme moi aussi au début j'ai ouvert de grands yeux, je vais préciser :
 
Atomicité : une multitude d'acheteurs et une multitude d'offreurs.
L'homogénéité : les produits échangés sont identiques.
Libre entrée, libre sortie : aucune barrière à l'entrée ou sortie d'un marché. C'est-à-dire que si une entreprise veut arrêter de fonctionner, elle le peut sans que ça ne pose de problème par rapport aux employés, aux conséquences possibles. Et si une entreprise veut entrer dans le marché, elle pourra sans problème de se faire "couler" par les grandes entreprises (mais ce modèle n'existe pas, c'est un idéal).
Mobilité des facteurs de production : le travail et le capital doivent s'orienter vers les emplois les plus rénumérateurs.
Transparence : l'information est totale.
 
Bref, tout ça pour vous expliquer ce que j'étudie en ce moment en économie.
Hier, j'ai envoyé un mail à ma prof d'économie pour lui demander des conseils sur comment je pourrais m'entrainer dans la réflexion et la rédaction. Aujourd'hui, elle est venue me voir pour me dire qu'elle avait bien lu mon mail, mais qu'elle n'avait pas encore eu le temps de bien y réfléchir (peut-être me répondra-t-elle de façon plus détaillée par mail). Alors, en attendant, elle m'a dit que je pouvais réfléchir sur le sujet :
Le marché concurrentiel, un marché contestable.
Youhou. Ce sujet est intéressant... Mais je ne suis pas sûre encore d'avoir tout compris. En fait, si je reformulais, ça donnerait quelque chose comme ça :"Est-ce que dans un marché concurrentiel où des entreprises ont le monopole, il est possible pour une entreprise d'entrer dans le marché en concurrence avec les autres ?"
Ca ne va pas être facile. Pas facile du tout. Mais, après tout, si c'était facile ce ne serait pas amusant !

Je vais vous laisser, je suis un peu pressée. Bonne soirée !

Repost 0
Published by la-filiere-es - dans Les cours en détail
commenter cet article
1 décembre 2011 4 01 /12 /décembre /2011 22:57

Décidément, il semble que ce soir une envie me prend d'écrire ! Voici donc le troisième article de la journée. Il faut croire que je suis de nouveau de bonne humeur. Mis à part un petit stress toujours persistant (et ce à cause des croquis en géographie que je devrais bientôt faire, une future catastrophe !) j'ai retrouvé enfin mon sourire et je suis détendue (ne vous réjouissez pas trop, chers lecteurs, demain ma note de maths risque de sérieusement me refroidir !). J'ai donc décidé de commencer à établir un petit bilan, matière par matière, de ces trois premiers passés en première ES (quand même, c'est fou ce que le lycée est plus intéressant que le collège !). Je vais donc commencer par l'histoire-géo en anglais. Ca vous étonne pourtant, que je commence par une des matières les plus importantes. Mais je préfère garder les matières comme l'économie, les maths ou l'histoire (les trois plus importantes de la filière) pour quand j'aurai plus de temps : j'aimerais faire un article détaillé et vous présenter le programme avec plus de précision. Bref, commençons sans plus attendre !
 
History in english :
Cette matière n'est pas spécifique à la filière ES, mais à la filière européenne anglais. Je pense que les cours sont communs dans les trois filières, mais je ne suis pas sure : avec la réforme et les S qui doivent passer le bac d'histoire cette année (les pauvres !), je ne sais pas quand ils se retrouveront à passer le bac d'histoire-géo en anglais.
Nous n'avons qu'une heure par semaine, donc forcément nous n'avons pas eu le temps d'avancer très vite. Concernant le niveau des cours, cela varie d'un prof à l'autre. L'année dernière, ma prof était désespérante, on passait notre cours à copier un transparent, et son accent était terrible (elle n'aurait jamais pu se faire passer pour une étrangère, ça s'est sûr !). Cette année, c'est tout le contraire. Notre prof est super, mais très exigente. Avec elle, on est tous censés prendre des notes. Mais, peu habitués, nous n'y parvenons pas encore. Alors, heureusement, elle accepte encore de nous dicter une grande partie du cours. Concernant les interros, elle nous avait bien prévenu qu'on aurait tous des sales notes à la première évaluation, et que la moyenne tournait en général autour de 8. C'est vrai que ce n'est pas évident, mais je pense que c'est un coup à prendre ! Il faut savoir trouver un juste milieu entre récitation du cours et étude de document.
D'ailleurs, il faut que je vous dise un mot sur le contenu des évaluations : nous avons plusieurs documents, en général deux, et cinq questions (la première étant toujours "Present the document" et la dernière "make a conclusion"). Il faut bien sûr développer sa réponse au maximum et se servir du cours. Personnellement, j'ai cru faire une catastrophe à la première interro : je connaissais mon cours par coeur, mais je ne savais pas quoi réciter. Finalement, je m'en suis sortie avec 11 (et une feuille devenue rouge !). Nous avons eu une seule note pour ce premier trimestre. Je pense que ce sera pareil pour les prochains, sauf peut-être si nous passons à l'oral. Il faudra voir.
Je terminerai par vous présenter le programme (ça va être rapide !) : nous avons travaillé pendant ce premier trimestre sur la révolution industrielle, et des changements qu'elle a impliqué pour la Grande-Bretagne, sociaux comme politiques. C'était plutôt intéressant, au final ! Cette matière n'est peut-être pas si terrible qu'elle n'y parait (je parie que dans quelques temps je regretterai d'avoir dit ça !).
En tout cas, je ne regrette absolument pas d'être en filière européenne. C'est fou ce que j'ai pu progresser l'année dernière !
 
 
Je vais vous laisser, il se fait tard. Je vous présenterai les autres matières dans les prochains jours, en espérant avoir le temps (mon week-end va être assez chargé). J'aimerais tout de même ajouter un dernier mot : la filière ES est extrêmement intéressante. Je ne m'y attendais pas ! J'aimais bien l'économie, mais j'avais peur de ne rien comprendre, d'être à côté de la plaque parce que je ne lis jamais les journaux et que je regarde rarement les informations (ce n'est pas très intelligent de ma part, j'en ai bien conscience). Mais au final, j'adore mes cours et je trouve que ce qu'on fait est utile !
Et concernant la filière européenne, puisqu'en j'en parlais aussi : c'est beaucoup de travail (enfin moins cette année, professeur moins organisé), ce sont quelques livres que vous devrez lire en progrès, mais cela vous permettra de vraiment progresser en anglais ! Les autres élèves sont d'ailleurs très intéressants, tous motivés par l'anglais, et c'est vraiment chouette que cette matière soit mise en valeur !
 
Bonne soirée !

Repost 0
Published by la-filiere-es - dans Les cours en détail
commenter cet article

Présentation

  • : La filière ES
  • : Ce blog est tenu par une fille un peu folle qui aime raconter sa vie. Mais il a aussi pour vocation de vous donner des informations sur la filière ES au lycée. Bonne visite !
  • Contact

Recherche